lundi 19 mai 2014

Les yeux demeurent clos sous les rayons ardents du soleil, les larmes s'échappent et caressent la peau jusqu'à toucher terre, les mains se tendent encore une fois pour effleurer l'herbe verdoyante, l'amour répand son doux parfum en chaque parcelle de l'esprit et du corps, les mots se mélangent dans un tourbillon où plus rien n'est saisissable, la lumière s'infiltre profondément en toute matière, les couleurs s'intensifient et se confondent, la paix s'installe, et l'être tout entier se reconnecte à son unique et ultime essentielle, la Nature. 
En voici l'enseignement: dès lors que nous sommes en accord complet avec ce que nous avons choisi de vivre, tout est voie d'apaisement et d'équilibre.

Nom de la photographie: "L'être à l'univers verdoyant"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire