lundi 6 janvier 2014

Surmonte l'infernal de toutes tes forces et laisse le paradis te surprendre, libère-toi de chacune de tes dépendances et retrouve la simplicité, n'adopte aucune attitude en vue d'une approbation extérieure, ne donne pas aux autres l'occasion d'altérer ni ton corps ni ton esprit. Ne sois pas démissionnaire, relève-toi, révèle-toi dans ta vraie nature quitte à connaître la solitude ou à provoquer l'incompréhension, n'aie pas peur d'accomplir l'impossible et de faire mentir le monde entier. 

Ouvre-toi à l'improbable, comprend que ce qui est rigide et borné finit tôt ou tard par se briser, reste souple sans être aux prises d'une quelconque dictature morale. Sors des sentiers battus quels que soient les dangers environnants, ne deviens pas comme ces consciencieux sclérosés qui se restreignent par médiocrité. Garde courage face à ce que l'ouragan déracine et décime autour de toi, et si tout s'effondre jusqu'à tes propres fondations, ne perd jamais de vue que l'essentiel réside toujours au milieu du désastre apparent.

Si mes mots ont une signification à tes yeux, alors réalise la mission qui te tenait et qui te tient encore le plus à cœur, peut-être celle qui t'animait déjà durant l'enfance, et je t'en prie, reprend-toi, retire l'uniforme, le costume, le masque, parce que tu as le droit de resplendir dans toute ton authenticité. Cesse les concessions et exhume tes rêves les plus enfouis, le tout dans la confiance et l'équanimité profonde, pour que ton sourire puisse enfin s’inscrire durablement dans ce que la vie t'enseigne.

Si tu en es capable...

Mais bien sûr que tu en es capable !

3 commentaires:

  1. En terminant l'écriture de cet article, j'ai la sensation que ces mots me désignent comme destinataire.
    L'enseignement dit que jamais rien n'est acquis.

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que ce qu'on écrit est toujours pour soi - accidentellement pour les autres, seulement. Tu ne crois pas?

    RépondreSupprimer
  3. C'est effectivement souvent le cas.
    Lorsque l'on se livre en toute authenticité au travers de chaque ligne écrite, le cœur dicte les mots dont l'esprit a le plus besoin de se remémorer.

    RépondreSupprimer