lundi 25 novembre 2013

Lorsque nous tombons genoux contre terre et que ce monde nous apparaît frustrant et restrictif, laissons notre regard se perdre dans l'immensité céleste, juste un instant, et si rien ne corrompt notre esprit, alors peu importe la persistance des nuages et la force des vents, nous pourrons lire sans peine ce qui inspire certains êtres à accomplir l'impossible.

Le fait de rester inerte par peur ou suite à un échec serait prendre le risque de ne jamais nous en sortir. En revanche, le fait de tenter le tout pour le tout après nous être relevés serait prendre le risque d'une réussite, et peut-être même d'une victoire sur nos propres schémas existentiels.

En vérité nous avons toujours le choix de mourir à ce qui est ancien en faveur du nouveau, cependant que nous sommes majoritairement aveugles à ce choix par crainte d'éprouver de futures souffrances.Je me permets d'écrire ces lignes car, avant de tenter le tout pour le tout, j'ai connu l'inertie sclérosante d'une période sans passion.

Et les mots sont là pour témoigner qu'un retour à la Vie est possible.

1 commentaire:

  1. Merci Adrien pour ces mots qui me parlent tout particulièrement en cette période d'inertie que je traverse.

    RépondreSupprimer