dimanche 13 octobre 2013

Sempiternelle spirale de mes passions, tourbillon intense, irrésistible incandescence, je t'ai en mon ventre, je t'aime en mon âme. Les arbres ploient sous l'ondée diluvienne, la foudre s'est abattue non-loin, signes que les sentiers m'appellent. Je m'y offrirai de nouveau. Il m'a toujours été nécessaire de vivre plus fort quitte à outrepasser les limites morales. L'épanouissement n'est ni dans la réserve, ni dans la frustration de l'être qui se restreint par soi-disant sagesse. Impossible de le renier, je ne vie qu'en temps de rêve, c'est dans ma nature. L'enfant ne laissera pas l'adulte asservir son monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire