jeudi 10 octobre 2013

D'un atterrissage à l'autre, je pose parfois les pieds sur Terre, sans même un point de repère, sans attache d'aucune sorte. Mais si je m'éprends de la nature, je ne me méprends plus, j'agis, j'observe, 
et j'apprends sans mesure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire