vendredi 13 septembre 2013

Tandis que mon sentier reçoit de ma sueur et de mon sang, mes larmes se marient à la pluie 
en réponse à la splendeur des lieux.

La faim, la soif et les plaies font partie du quotidien, mais l'atmosphère me régénère au delà de toutes mes espérances. En tant qu'enfant de la Terre je ne fais qu'honorer mes racines, corps et âme 

connectés aux éléments.

Que dire de plus quand le silence suffit ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire