mardi 27 août 2013

Des turbulences profondes à l'équanimité, un voile se lève avant l'envol.

Il y avait notre dernier regard que je n'osais soutenir, notre dernière étreinte dont je garde l'empreinte, nos derniers mots qui résonnent en chœur, encore et en corps, et puis ta main que je voulais et voudrais 
toujours rattraper.
Existe-t-il un verbe assez pur pour exprimer ce que j'ai tendance à réprimer ?

L'écriture se substitue aisément à la parole, trop aisément, mais c'est ainsi que je crée les partitions de cette mélodie silencieuse, compréhensible lorsque non seulement les yeux mais également les cœurs daignent s'ouvrir en grand. Mon oeuvre pourra bien paraître futile, sa source reste intarissable, si incertaine soit la considération extérieure, si déconcertante soit ma démarche. 
De mon appréhension première ne subsiste que la maturité artistique, précédant celle de ma personne toute entière.

Mais peut-être mes sentiments me dépassent-ils, peut-être mes émotions me submergent-elles, peut-être suis-je en plein délire, à divaguer dans le dédale sombre et tortueux de mes pensées.
Égaré entre la confusion et le vacarme continuel de mon esprit, l'instant présent m'a échappé nombre de fois, à regret, même s'il ne s'agit que de mon ressenti. L'insuffisance de mes actes m'est résolument caustique. 

Je mentirais en écrivant que tout va bien dans l'immédiat, mais au fond j'ai sciemment choisi de vivre tout cela, j'ai choisi de braver ce monde effroyable pour gravir mes rêves, au risque d'éventuelles souffrances. 
Partant de là, et puisque cette vie dans la matière n'est tout compte fait qu'un emprunt à brève échéance, j'ai choisi d'entreprendre l'infini.
Tel est aujourd'hui mon unique courage.

Au cœur du grandiose et au travers de ma réalisation personnelle, l'essentiel de mon périple te sera transmis avec Amour, avec ce qui m'anime.
Et même si se prolonge l'absence, un jour s'opérera la résurgence.
La délivrance m'accueillera dans la plus belle, la plus réelle des révolutions.

Adrien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire