samedi 31 août 2013

Observez l'horizon ardent, source d'admiration et d'ivresse, lorsqu'il fascine les âmes aventureuses, profondément désireuses de le rejoindre.

Mes passions ont raison de ma patience, j'observe et brûle déjà. Dans la fusion, ni frontière ni ligature, seulement l'inaliénable beauté.

Cette nuit, nombre de mes lignes se sont éternisées dans l'incendie.Mais voilà que je m’apprête à donner du corps à mes songes. 

Mes mots n'ont plus besoin de sens, ils naissent de l'Essence. Et sur les chemins du retour, 
la mémoire perdure, impérissable.

Adrien

Acceptons les éraflures, acceptons les meurtrissures, car au delà des obstacles, au delà de nous-mêmes, se dissimule l'abondance d'un autre monde. Je nous souhaite la réalisation de ce que nous avons à cœur. Et quelle que soit l'asymétrie apparente de nos chemins, quelle que soit l'étendue de notre division humaine, tout n'est véritablement qu'impermanence, puisque nous sommes une grande famille vouée aux retrouvailles.

Dans l'atmosphère nocturne se déverse abondamment mes lignes, offertes sans concessions ni retenue, jusqu'à ce qu'elles retentissent ailleurs, non pas en votre intellect mais en votre cœur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire