lundi 14 janvier 2013

Vivre ici et maintenant, sans le tumulte de nos pensées, sans le vacarme de notre savoir, écouter le silence et voir la lumière, sans que rien ne s'interpose, se trouver vulnérable et sensible, aimer, au point d'être l'Amour lui-même, c'est cela être libre, c'est cela le premier pas d'une marche dignement humaine, et c'est à partir de cet état que notre esprit peut entamer sa Révolution.

Il n'existe pas d'acquis dans le soi-disant éveil, ce n'est pas quelque chose que l'on obtient par la volonté, ni même une possession que l'on peut aisément mesurer, quantifier ou comparer; ce n'est certainement pas non plus un produit de nos pensées, ni même une nourriture de notre ego, et encore moins un facteur de supériorité; il s'agit en réalité d'une série de mouvements intérieurs, de bouleversements profonds qui influent sur l'être tout entier, sans que celui-ci ne les ait provoqués par un quelconque effort intellectuel ou physique, telle une privation ou l'apprentissage d'une doctrine. Nul soi-disant maître à penser ne devrait prétendre en avoir le monopole, de même que ce n'est pas un produit que l'on trouve chez le mystérieux marchant du coin.

2 commentaires:

  1. C'est révolutionnaire ... S'approcher de l'essentiel ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. très juste et très vrai. Remet les choses à leur place.

    RépondreSupprimer